Capillaroscopie

Capillaroscopie

CAPILLAROSCOPIE

 

La capillaroscopie périunguéale est une méthode d'exploration non invasive des capillaires du derme superficiel, effectuée par microscopie optique de faible grandissement.

De quoi s'agit-il ?

Il s'agit d'un examen indolore permettant d'observer à l'aide d'un microscope les minuscules vaisseaux ( capillaires ) de la peau : Le derme (partie profonde de la peau, sous l'épiderme) est un tissu conjonctif particulièrement riche en capillaires. Ces fins vaisseaux sanguins forment des boucles (les anses capillaires) permettant les échanges nutritionnels et thermiques. Ils sont dirigés perpendiculairement à la surface de la peau et de ce fait peu observables. Ce n'est qu'en certaines parties du corps que ces anses capillaires s'étalent parallèlement à la surface : Au niveau du lit de l'ongle, ou sur la conjonctive de l'œil.


Comment se passe l'examen ?
L'examen est complètement indolore et dure quelques minutes.
Il est déposé autour des ongles des quatre derniers doigts des deux mains une très petite quantité d'huile permettant de rendre l'épiderme plus transparent.
Le pourtour proximal de chaque ongle (lit de l'ongle) est alors observé au microscope binoculaire à faible grossissement (de x 30 à x 100) avec un éclairage de lumière froide.

 

A quoi ça sert ?

L'observation des boucles capillaires du derme périunguéal permet de détecter, lorsqu'elles existent, des anomalies morphologiques et fonctionnelles des anses capillaires et des perturbations de leur environnement : il s'agit en général de signes non spécifiques de souffrance capillaire telles que des hémorragies, des œdèmes très localisés, des ramifications de néogenèse capillaire, des tortuosités... Parfois aussi il s'agit de perturbations beaucoup plus spécifiques, comme celles observées lors de maladies rares du collagène telle que la sclérodermie : dans la sclérodermie, on peut observer une raréfaction capillaire et la formation d'énormes capillaires, les mégacapillaires, et ceci de façon précoce.
Ainsi la capillaroscopie peut confirmer un diagnostic de sclérodermie. Elle peut aussi sélectionner les sujets porteurs de phénomène de Raynaud à risque d'évolution vers une connectivite.


La capillaroscopie périunguéale est donc un examen utile pour tout sujet atteint de phénomène de Raynaud et pour les problèmes de classification diagnostique des sujets atteints de connectivite.